Previous Next

Le centre SYCTOM Isséane à Issy-les-Moulineaux

Le 05 juillet 2019, j'ai visité le centre de traitement des déchets d'Issy-les-Moulineaux.

Ce site industriel de traitement des déchets, mis en service en 2007, regroupe :

  • un centre de tri des déchets avant recyclage (non visitable car trop petit),
  • un centre d'incinération déchets résiduels avec valorisation énergétique.

Le centre reçoit les déchets de 22 communes dont Suresnes, Saint-Cloud, Puteaux, Boulogne, Issy-les-Moulineaux et Paris 14, 15 et 16ème... soit 1,5 million d’habitants concernés pour 505 000 tonnes déchets incinérées en 2018. Cela représente environ 60 tonnes de déchets brulées chaque heure, le site fonctionnant 24h/24, 365 jours/an.

La valorisation énergétique des déchets est la production d'énergie dite "fatale" utilisant la chaleur de la combustion des déchets. Le site produit de la vapeur d'eau pour le chauffage (80000 logements sont raccordés au CPCU) mais aussi de l'électricité (50 000 MWh) utilisée en auto-consommation sur le site Isséane avec vente du surplus à EDF.

Le bâtiment est construit sur une structure métallique, recouverte d'un platelage bois et métal recouvert de végétation. Les 2/3 de l'installation est souterraine, il a fallu 1,5 an de travaux d'esclavation (creusage) pour enterrer le site à -30m de profondeur.
1/3 des installations du site sert à l'incinération des déchets, 1/3 à la production d'énergie fatale et le 1/3 restant sert au nettoyage des poussières contenues dans les fumées de combustion.

Le fonctionnement du centre : Les camions-bennes ont un chargement de 13 tonnes en moyenne (contenance maximum 20 tonnes). Les bennes déchargent dans la fosse à déchets de 30m de profondeur, soit 20 000 m3, l'équivalent de 7 piscines olympiques. Le grappin (gros crochet mobile sur pont roulant) alimente les 2 fours à gaz qui incinèrent les déchets à 1000°C. Attention aux points chauds dans la fosse (auto-combustion par fermentation des déchets) et donc au risque d'incendie. Le brassage est continu en automatique ou manuel par l'équipe de techniciens qui se relaye toute l'année en 3X8.

Après l'incinération, les 2 cheminées "cachées" en toiture, rejettent des fumées incolores à 200°C, propulsées à 54km pour éviter la création d'un panache fixe (par vent faible) au dessus de la métropole. Les fumées contiennent de l'eau (H²O), de l'oxygène (O²), du dioxyde de carbone (CO²) et de l'azote (N). 99% poussières des fumées sont filtrés avant rejet dans l'atmosphère. 9 000 tonnes/an de cendres volantes sont enfouies car non valorisables.
Les mâchefers, résidus solides de la combustion des déchets, représente 80 000 tonnes/an. Ils sont transportés par des péniches sur la Seine et servent de remblai sur des chantiers de travaux publics.

Le centre de traitement des déchets Isséane est moderne, très bien intégré à son environnement avec un faible impact écologique.
Notons que la quantité de déchets incinérée chaque année est en continuelle augmentation !!!

© 2020 Liberté Mont-Valérien. Designed by K

 

Login Form